Jour 4 – (Mon défi) – Les 10 principaux symptômes du sevrage tabagique

Ce matin, pour ne pas changer, je me réveille encore complètement crevée. Nouvelle nuit d’insomnie. Mêmes horaires que les jours précédents. C’est à croire que mon horloge interne s’est réglée ainsi ! Couchée vers 22h30 ; debout depuis 2h20. Et, bien entendu, impossible de me rendormir ! Ceci dit, je sens que le “brouillard” dans lequel je suis plongée depuis plusieurs jours commence à se dissiper. Ma joie de vivre semble refaire surface. Je me sens beaucoup moins stressée, anxieuse que le mois dernier. Je n’ai pas touché une cigarette depuis 72 heures. Rire

Aujourd’hui, je me sens : complètement crevée mais… ma joie de vivre semble être de retour wlEmoticon-smile2[1]
J’ai arrêté de fumer depuis 4 jours
C’est 60 cigarettes que je ne fumerai jamais
Depuis le début de mon défi, j’ai économisé : 21€

Que s’est-il passé dans mon corps ces dernières 72h sans tabac ?

D’après le site Tabac Info Service, 72 heures après la dernière cigarette :

  • Respirer devient plus facile.

  • Les bronches commencent à se relâcher.

  • On se sent plus énergique.

premiers effets visibles sur mon corps après 3 jours sans cigarette

Après ma douche matinale et un bon shampoing, je me suis mise face au miroir pour me démêler les cheveux. Lorsque j’ai retiré la serviette dans laquelle je les avais enroulés, quelle ne fut pas ma surprise ! J’ai vraiment poussé un : “Waouh !!!” Mes cheveux étaient magnifiques, brillants et soyeux. Le roux dominait à nouveau sur le blond vénitien. Et ma peau !!! Elle était devenue plus fine, plus lisse, plus lumineuse. Je reprends donc des couleurs. J’ai meilleure mine. Rire

Parlons du sujet que nous craignons tous le plus : les troubles liés au sevrage tabagique

Aujourd’hui, j’aimerai aborder LE sujet qui nous fait si peur, CELUI que nous craignons tous : les symptômes du sevrage tabagique. Et oui, il faut le dire franchement : nous passerons tous par là. N’oublions pas que le tabac est une drogue et qu’on parle bien de sevrage !

Beaucoup d’entre nous veulent vraiment arrêter de fumer mais craignent tellement ces troubles qu’ils ne font que repousser l’échéance. Et plus on veut arrêter de fumer, plus on devient anxieux, et plus on devient anxieux plus on fume pour se calmer les nerfs. C’est un cercle vicieux infernal. Je peux en témoigner. C’est l’état dans lequel j’étais le mois dernier avant mon arrêt du tabac. Je me réveillais la nuit en pleurant, totalement désœuvrée, me disant “Ce n’est pas possible, je n’y arriverai jamais. Je n’arriverai jamais à me débarrasser de cette saloperie !” Et pour me calmer les nerfs, j’allumais une cigarette !!! Je suis sûre que vous savez très bien de quoi je parle.

Toutefois, tant que nous ne nous sommes pas lancés, nous ne pouvons pas savoir à quoi nous attendre. Et oui, ne l’oublions pas : nous sommes tous différents. Chacun de nous réagira donc différemment selon son degré d’addiction, son mental, son entourage,… et bien d’autres facteurs encore. Je peux même vous dire que d’une tentative à l’autre, ce ne sera absolument pas la même chose. La preuve : j’en suis à mon 4ème jour sans tabac et je n’en ressens pas le manque. Et j’en suis la première étonnée ! Par contre, les insomnies, la fatigue, les douleurs dans le corps,… je connais.

Voici la liste des principaux symptômes liés au sevrage tabagique

Allez, sautons à pieds joints dans le plat ! Voici la liste :

  • le manque (sans doute le symptôme que nous redoutons le plus)
  • la nervosité, l’anxiété, l’irritabilité, l’agressivité
  • la dépression
  • les insomnies
  • la fatigue, le manque d’énergie
  • le manque de concentration
  • les douleurs dans tout le corps
  • l’envie de grignoter pour compenser (et la peur de grossir)
  • la toux, les excès de mucus (crachats), les douleurs dans les poumons
  • la constipation
  • et en bonus : les crampes nocturnes !!!

Et ben, ça en fait un paquet !!! Et après ça, on nous dira que le tabac n’est pas une drogue en vente libre ?!!!

Mais rassurez-vous, il y a une bonne nouvelle. Rire Je dirai même deux bonnes nouvelles :

  1. ces symptômes ne sont que passagers
  2. c’est le signe que votre corps fonctionne très bien et a mis en route sa fonction d’auto-nettoyage

A chaque symptôme son remède naturel

Savez-vous que pour chacun d’entre eux, il existe des méthodes naturelles et très efficaces ? Alors, suivez bien mes prochains articles. J’y reprendrai ces symptômes un à un et vous indiquerai quelques remèdes simples et naturels que vous pourrez appliquer pour y faire face.

Et vous, quels sont vos symptômes après l’arrêt de la cigarette ?

Si vous me suivez depuis le début, vous savez dorénavant que j’ai créé ce blog afin qu’il soit pour nous un lieu d’échange, de partage et de soutien. Aussi, si de votre côté vous avez connu d’autres symptômes, dites-le moi dans les commentaires de cet article et je reviendrai dessus prochainement avec grand plaisir.

En attendant, je vous souhaite une excellente journée. Sourire

Et n’oubliez pas : chaque jour est une vie. Alors travaillons à la beauté des choses Clignement d'œil

Enregistrer

Partagez cet article avec vos amis :
  •  
  • 2
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
  •  
    3
    Partages
  • 2
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  

6 réponses sur “Jour 4 – (Mon défi) – Les 10 principaux symptômes du sevrage tabagique”

  1. Olivier Ruchet dit :

    Bonjour,

    J’ai plutôt l’impression pour l’anxiété qu’elle s’est vraiment effacée de moi depuis que j’ai arrêté la cigarette. Merci pour le blog.

    1. Isabelle Desfleurs dit :

      Bonjour Olivier,
      Merci beaucoup pour ton commentaire 🙂
      Il est vrai que les derniers jours avant mon arrêt, c’était devenu infernal : plus j’étais anxieuse, plus je fumais, et plus je fumais plus j’étais anxieuse… J’en pleurais tellement je me sentais impuissante. 🙁
      Mais depuis que j’ai arrêté de fumer, je me suis fais la même remarque que toi : je suis beaucoup moins anxieuse 😀 Alors, gardons le cap !!!
      A bientôt 😉

  2. Le jour où j’ai décidé d’arrêter de fumer j’ai compris qu’il me fallait, en plus de stopper une mauvaise habitude, en créer une bonne en même temps.
    Maintenant je prends ma douche à l’eau froide le matin et j’envoie l’information à mon cerveau : je ne fume pas.
    Après chacun choisit ce qil lui convient : 3 minutes d’exercices, un jus de citron, etc.
    C’est juste que le cerveau enregistre que je ne fume pas à chaque fois que je répète cette (nouvelle) bonne habitude matinale.

    1. Isabelle Desfleurs dit :

      Bonsoir Antoine et bienvenue sur mon blog !
      Alors là, chapeau, ça c’est une super idée… et 100% naturelle 😉
      Effectivement, je pense aussi qu’il faut déprogrammer son cerveau de cette mauvaise habitude. Car, malgré ce qu’on essaie de nous faire croire, je suis persuadée que notre addiction au tabac n’est pas uniquement due à la nicotine.
      Et c’est bien pour cela que je ne trouve aucun intérêt aux substituts, sinon celui d’enrichir toujours plus les fabricants de tabac, les laboratoires pharmaceutiques… et l’État !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.